Jazz au Thabor 2016

9ème édition de Planète Jazz au Thabor les mardis 23 et mercredi 24 août 2016!

Cette année un beau programme encore avec un concert exceptionnel de Gaël Horellou/Ari Hoenig  » quartet pour la sortie de leur album « BrOoklyn »

 

Mardi 23 août 2016 

 18h     Marion Thomas quartet

Marion Thomas quartet propose un jazz vocal moderne , évoquant la trame musicale des années 70 , entre l’onirisme de l’école de Canterburry et les constructions ambitieuses du jazz-rock. Créant un univers poétique et singulier, la musique laisse libre cours aux improvisations et à l’interaction entre les musiciens.

Marion Thomas chant / Dexter Goldberg piano / Julien Pinel contrebasse / Damien Roche batterie

 

20h30   Gaël Horellou/Ari Hoenig « BrOoklyn » quartet

« BrOoklyn » (Fresh Sound New Talent/Socadisc)

Saxophoniste reconnu, musicien passionné et exigeant, Gaël Horellou se concentre depuis quelques années sur la composition et la pratique du jazz acoustique, après avoir largement exploré les possibilités offertes par la fusion du jazz et de la musique électronique.

Il s’agit pour Gaël Horellou de son deuxième disque avec Ari Hoenig (Pour la Terre -2009) et de son premier enregistrement à New-York. »BrOoklyn« ,capté en studio en juin 2013 développe un jazz interactif et chaleureux sur un répertoire essentiellement composé de morceaux originaux.

Gaël Horellou saxophone alto / Etienne Deconfin piano / Viktor Nyberg contrebasse / Ari Hoenig batterie

3230938473_1_8_yquQvmvH


 

Mercredi 24 août 2016

18h    Talkin’ about! 

Ce trio Groovy rend hommage au guitariste Grant Green, icone du label Blue note, un répertoire Jazz, funk .. Avec à la guitare le nouveau guitariste de Magma!

Rudy Blas guitare / Jean-Pat Cosset orgue Hammond / Marc Delouya batterie

20h30    Mathieu Tarot quartet

Ce groupe à l’instrumentation originale joue un répertoire de compositions alternant thèmes mélodieux et lignes sinueuses mis en valeur par des arrangements subtils. De l’interaction entre ces quatre musiciens résulte une synthèse entre jazz moderne et tradition (blues, bop et free), une musique mêlant swing, énergie et lyrisme.

Mathieu Tarot trompette / Ricardo Izquierdo saxophone ténor / Blaise Chevallier contrebasse / Frédéric Pasqua batterie

Photo quartet

 

Les concerts auront lieu sur la scène de l’enfer au Parc du Thabor à Rennes,   concerts gratuit et en plus il fera beau!

2 thoughts on “Jazz au Thabor 2016

  1. Chers amis de Planète Jazz, bonjour !
    Je m’étais permis de vous adresser un petit mot de remerciements l’année dernière à la suite du concert d’Etienne Deconfin Trio (avec son ami Geraud Portal à la contrebasse et Philippe Magniez à la batterie). J’avais adressé également quelques photos, et j’avais eu le plaisir de retrouver ces éléments sur le site de Ouest-France.
    Grâce à ce concert, j’ai découvert par la suite les deux albums d’Etienne Deconfin, qui m’ont permis de faire la découverte de ceux du saxophoniste Gaël Horellou (notamment l’album Legacy avec Etienne Deconfin au piano).
    Lorsque j’ai appris que le festival Planète Jazz invitait cette année Gaël Horellou, j’ai donc immédiatement pris mes dispositions pour venir, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu, quel concert ! Quelle claque !

    BrOoklyn Quartet
    Mardi 23 août 2016

    Etienne Deconfin est au piano du quartet de classe internationale réuni par Gaël Horellou (sax alto), avec le contrebassiste suédois Viktor Nyberg et l’époustouflant batteur américain Ari Hoenig.
    Le quartet a livré un concert intense et sensible autour des compositions originales de Gaël Horellou, ainsi que celles du batteur Ari Hoenig, dans le meilleur esprit du hard bop des années 60, mais attention, on est jamais ni dans la nostalgie, ni dans le réchauffé, c’est un jazz d’aujourd’hui, moderne et puissant.
    La virtuosité-exceptionnelle- des quatre musiciens, n’est jamais démonstrative, elle est toujours au service des compositions, livrées avec une intensité ébouriffante. La batterie d’Ari Hoenig ressemble à une marmite en ébullition, au service de thèmes parfaitement maîtrisés, et il l’a faite bouillir sa marmite l’incandescent Ari ! Ca décoiffe (Mangrove spécial). C’est cette même formation qui a gravé l’album BrOoklyn enregistré à New York en 2013, d’où le nom de leur quartet.
    Ces quatre musiciens se connaissent donc parfaitement, ils prennent un immense plaisir à jouer ensemble, ça se voit et ça s’entend !
    En fin de concert, un bel hommage a été rendu au batteur américain, vétéran du jazz, Roy Haynes, avec le titre Roy.
    Enfin, le cadre du concert, en plein air, au milieu des arbres, avec une lumière subtile et un son excellent, est idyllique. Avec une température digne d’un four, la scène de l’Enfer est l’endroit idéal pour délivrer un jazz Hot. Ce concert a démontré qu’un voyage au bout de l’Enfer pouvait laisser le souvenir d’une very good night.

Répondre à GARNIER Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *